NuitFrance Revenir à l'accueil Contact Twitter Facebook Chaine Youtube
NUITFRANCE ? PLAN DU SITE ACCES PAR... LEXIQUE


La nuit projetée

> La symbolique de la lumière et de l'obscurité

> Projections sur la faune nocturne

> La notion du temps qui passe et du temps qui cycle

> Les rêves, une porte sur l'inconscient

> L'imaginaire des Hommes déployé sur le ciel étoilé

Paysages nocturnes







NUITFRANCE - La nuit projetée - Paysages nocturnes

La nuit projetée





Les dimensions psychologique, sociale, culturelle de la nuit sont extrêmement riches. La nuit, moment de contemplation (de plus en plus rare) du ciel étoilé et moment des rêves, sollicite directement notre imaginaire. Éclairer la nuit c'est alors quelque part se couper de notre inconscient. Comprendre ce qu'est la nuit permet en effet de déchiffrer les mécanismes sous-jacents au phénomène de pollution lumineuse. Les humains de tous les continents, même si c’est à des degrés divers, émettent de la lumière artificielle la nuit et la pollution lumineuse est planétaire. D’une manière générale, on peut dire que ce phénomène relève ainsi de la déconnexion globale que les humains entreprennent progressivement vis-à-vis de la nature. Mais il reflète aussi de manière plus précise l’appréhension des concepts qui le sous-tendent, notamment la complémentarité jour/nuit et la cyclicité du temps.

Fil d'Ariane : Accueil >> La nuit projetée >> Paysages nocturnes
Permalien : http://www.nuitfrance.fr/?page=culture-psycho-societe&partie=paysage-nocturne








Accès directs vers les rubriques ressources de NuitFrance en lien avec ce sujet :

Accéder aux publications centralisées sur NuitFrance sur les aspects culturels liés à la lumière artificielle



Paysages nocturnes



La notion de paysage nocturne


Le mot « paysage » est polysémantique. Une définition est donnée par Convention européenne de Florence (Conseil de l'Europe, 2000 => Accéder en ligne) qui définit le paysage comme « une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l'action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations ».
Ici, la notion de paysage implique donc nécessairement la présence d'un observateur. Elle fait en effet intervenir des aspects esthétiques, culturels, sociologiques ou encore psychologiques qui sont autant de filtres par lesquels l'Homme perçoit, ressent et interprète la réalité.

Cette appréhension du mot paysage est ainsi à différencier par exemple de celle de l'écologue du paysage qui considère le paysage simplement comme une échelle d'étude supérieure à celle de l'écosystème et au sein de laquelle il étudie le fonctionnement écologique (flux de gènes, déplacements d'individus, ...).

Appliquer la notion de paysage, au sens de la Convention de Florence, à la nuit amène ainsi à considérer le paysage nocturne comme la nuit telle que perçue par l'Homme, à travers ses différentes représentations.



Les représentations du paysage nocturne


Les représentations des paysages nocturnes peuvent se retrouver dans différents moyens d'expressions, notamment artistiques, comme la peinture.

Parmi les peintres réputés pour leur spécialisation dans les paysages nocturnes, on peut citer par exemple Aernout van der Neer (1603-1677), qui a peint entre autres "Clair de lune" (=> Voir). La nuit a également inspiré plusieurs tableaux à Vincent Van Gogh (1853-1890), notamment "Nuit étoilée sur le Rhône" peint en 1888 (=> Voir) ou "La Nuit étoilée" peint en 1889 (=> Voir). Par ailleurs, sans être issus de peintres spécialisés dans les paysages nocturnes, certains tableaux sont aussi très connus comme "Boulevard Montmartre, Effet de nuit" (=> Voir) peint en 1897 par Camille Pissaro (1830-1903) ou encore "Moulin sur le Gein au clair de lune" (=> Voir) peint en 1907 par Piet Mondrian (1872-1944).
Le peintre américain James Abbott McNeill Whistler (1834-1903) a inventé la dénomination « un Nocturne » dans les années 1870 pour désigner un tableau représentant un paysage de nuit. On doit à ce peintre "Nocturne in Grau und Gold, Westminster Bridge" (=> Voir) peint en 1871-1874 ou encore en 1874 "Nocturne en noir et or : la fusée qui retombe" (=> Voir).


La Nuit étoilée. Vincent van Gogh, 1889
La Nuit étoilée. Vincent van Gogh, 1889
Ascenceur bas


NuitFrance
Parce que la nuit a besoin d'autre chose




Visiter les ilots annexés :
Ilot ELLF Ilot FESCOT Ilot PROJETOILES
ASSOCIATIONS

S'insérer dans un évènement
Trouver un partenaire
Bibliographie grand public
Trouver des illustrations
Voir les actions
BUREAUX D'ÉTUDES

Données d'éclairage
Extinctions nocturnes
Données de répartition
Littérature scientifique
Mesures sur luminaires
Trouver un partenaire
CITOYENS

Découvrir la nuit
Comprendre le problème
Me documenter
Fêter la Nuit
Trouver un acteur dans mon département
Faire connaître une extinction nocturne
La nuit en images
COLLECTIVITÉS

Me familiariser avec le sujet
Moduler l'éclairage public
Voir la législation
Planifier
Trouver un bureau d'études
Souscrire à une charte
Participer à des actions
Sensibiliser
ÉCLAIRAGISTES

Enjeux de pollution lumineuse
Impacts sur la biodiversité
Principe général d'action
Premières lectures
Aller plus loin
Trouver un partenaire
ESPACES NATURELS

Accéder à la littérature essentielle
Rechercher une référence
Trouver des illustrations
Trouver un partenaire
Sensibiliser
Carte des extinctions nocturnes
Souscrire à une charte
SCIENTIFIQUES

Base de publications
Rechercher une référence
État de la littérature
Lacunes dans la connaissance
Études et projets
Données d'éclairage
Extinctions nocturnes
Données de répartition



Revenir à l'accueil Chaine Youtube
Twitter Facebook
Conception et réalisation Romain Sordello   |   Mise-à-jour : 08/10/2017  |   27 personnes sur le site   |   A propos de NuitFrance   |   Salle de presse   |   Fréquentation   |   Mentions légales   |   Contact