NuitFrance Revenir à l'accueil Contact Twitter Facebook Chaine Youtube Élections présidentielles 2017
NUITFRANCE ? PLAN DU SITE ACCES PAR... LEXIQUE


La nuit projetée

La symbolique de la lumière et de l'obscurité

> Projections sur la faune nocturne

> La notion du temps qui passe et du temps qui cycle

> Les rêves, une porte sur l'inconscient

> L'imaginaire des Hommes déployé sur le ciel étoilé

> Paysages nocturnes







NUITFRANCE - La nuit projetée - La symbolique de la lumière et de l'obscurité

La nuit projetée





Les dimensions psychologique, sociale, culturelle de la nuit sont extrêmement riches. La nuit, moment de contemplation (de plus en plus rare) du ciel étoilé et moment des rêves, sollicite directement notre imaginaire. Éclairer la nuit c'est alors quelque part se couper de notre inconscient. Comprendre ce qu'est la nuit permet en effet de déchiffrer les mécanismes sous-jacents au phénomène de pollution lumineuse. Les humains de tous les continents, même si c’est à des degrés divers, émettent de la lumière artificielle la nuit et la pollution lumineuse est planétaire. D’une manière générale, on peut dire que ce phénomène relève ainsi de la déconnexion globale que les humains entreprennent progressivement vis-à-vis de la nature. Mais il reflète aussi de manière plus précise l’appréhension des concepts qui le sous-tendent, notamment la complémentarité jour/nuit et la cyclicité du temps.

Fil d'Ariane : Accueil >> La nuit projetée >> La symbolique de la lumière et de l'obscurité
Permalien : http://www.nuitfrance.fr/?page=culture-psycho-societe&partie=lumiere-obscurite








Accès directs vers les rubriques ressources de NuitFrance en lien avec ce sujet :

Accéder aux publications centralisées sur NuitFrance sur les aspects culturels liés à la lumière artificielle



La symbolique de la lumière et de l'obscurité



« Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres », Jean-Paul Sartre

De la dualité...


Dans notre société occidentale, notre vision des choses, relativement manichéenne, nous fait considérer le jour et la nuit comme deux moment totalement déconnectés l’un de l’autre, opposés. La lumière, qui éclaire le jour, est alors vue comme un vecteur d’intelligence et de progrès alors que l’obscurité de la nuit est vécue, elle, comme une source de peur et de danger.

La symbolique de la nuit dans notre culture renvoie en effet à la peur ancestrale du noir, à l’angoisse du vide et du silence et quelque part au côté obscur des choses dans tous les sens du terme (ténèbres, chaos, enfer, ...). A l’inverse, la symbolique de la lumière renvoie à du positif dans notre « logiciel de pensée ». On retrouve ainsi maintes expressions dans notre langage telles que « mettre quelque chose en lumière » (pour le mettre en valeur) ou par la négative « ne pas être une lumière » (pour dire de quelqu’un qu’il n’est pas très intelligent). C’est dans notre pays que le siècle de la raison et du progrès intellectuel est appelé « Siècle des Lumières » et c’est notre capitale que l’on qualifie de « Ville Lumière », rayonnant grâce à ses éclairages artificiels. Dans le bilan 2007-2012 de son Plan Climat, la Mairie de Paris écrit que « Les premiers résultats sur le secteur de l’éclairage public sont encourageants » mais que « La difficulté réside dans l’équilibre entre la réduction de l’empreinte carbone de l’activité et le maintien d’un niveau d’éclairement à l’image du rayonnement de la capitale. », montrant de façon claire une équation directe entre rayonnement réel et rayonnement symbolique ancrée dans notre inconscient collectif.



...à la complémentarité : voir la nuit à la lumière du jour


Une autre lecture est possible. Par exemple, la pensée chinoise, Taoïste notamment, repose sur la reconnaissance de deux principes, le Yin et le Yang. Aucun des deux n’est meilleur que l’autre de sorte que les deux se complètent et que chacun, même, engendre l’autre (symbole du « tàijí tú »).

L’analogie du Yin et du Yang se retrouve dans toutes les choses et les êtres : le haut et le bas, le devant et le derrière, le chaud et le froid, le masculin et le féminin. La clef de l’équilibre et de l’harmonie réside alors dans le mariage de ces deux contraires. Il en est exactement de même pour le jour et la nuit. Il n’y a pas de nuit sans jour tout comme il n’y a pas de jour sans nuit. Jour et nuit se complètent et s’engendrent sans que l’un ne soit supérieur à l’autre. Éclairer la nuit c’est la transformer en jour et donc détruire au final, et la nuit et le jour.



Tàijí tú
Tàijí tú, symbole du Yin et du Yang de la pensée chinoise



Ascenceur bas


NuitFrance
Parce que la nuit a besoin d'autre chose




Visiter les ilots annexés :
Ilot ELLF Ilot FESCOT Ilot PROJETOILES
ASSOCIATIONS

S'insérer dans un évènement
Trouver un partenaire
Bibliographie grand public
Trouver des illustrations
Voir les actions
BUREAUX D'ÉTUDES

Données d'éclairage
Extinctions nocturnes
Données de répartition
Littérature scientifique
Mesures sur luminaires
Trouver un partenaire
CITOYENS

Découvrir la nuit
Comprendre le problème
Me documenter
Fêter la Nuit
Trouver un acteur dans mon département
Faire connaître une extinction nocturne
La nuit en images
COLLECTIVITÉS

Me familiariser avec le sujet
Moduler l'éclairage public
Voir la législation
Planifier
Trouver un bureau d'études
Souscrire à une charte
Participer à des actions
Sensibiliser
ÉCLAIRAGISTES

Enjeux de pollution lumineuse
Impacts sur la biodiversité
Principe général d'action
Premières lectures
Aller plus loin
Trouver un partenaire
ESPACES NATURELS

Accéder à la littérature essentielle
Rechercher une référence
Trouver des illustrations
Trouver un partenaire
Sensibiliser
Carte des extinctions nocturnes
Souscrire à une charte
SCIENTIFIQUES

Base de publications
Rechercher une référence
État de la littérature
Lacunes dans la connaissance
Études et projets
Données d'éclairage
Extinctions nocturnes
Données de répartition



Revenir à l'accueil Chaine Youtube
Twitter Facebook
Conception et réalisation Romain Sordello   |   Mise-à-jour : 19/03/2017  |   40 personnes sur le site   |   A propos de NuitFrance   |   Salle de presse   |   Fréquentation   |   Mentions légales   |   Contact